L’Encyclopédie Philosophique : une initiative numérique à caractère scientifique et à usage pédagogique et culturel.

L’Encyclopédie philosophique (http://encyclo-philo.fr/) est un outil au service des francophones, créée dans le but de favoriser la réflexion personnelle et collective. Sa gratuité doit permettre de rendre la philosophie aux plus grands nombres d’internautes possibles.

Chaque article est rédigé par un spécialiste, expérimenté ou débutant dans la recherche.

L’Encyclopédie Philosophique est organisée en 4 structures : les auteurs, le comité éditorial, le comité de lecture et le comité scientifique. L’éditeur-en-chef s’assure de leur bon fonctionnement.

Les auteurs rédigent les articles. Les articles académique (A) sont à destination de ceux qui ont une formation universitaire en philosophie. Les articles grand public (GP) sont à destination des lycéens et de ceux qui se posent des questions philosophiques sans avoir une formation universitaire dans ce domaine.

Ces derniers sont lus attentivement par les membres du comité de lecture, qui donnent ensuite leurs éventuelles suggestions de modification. Les échanges entre comité de lecture et auteurs sont assurés par les membres du comité éditorial, qui garantissent la relecture en double aveugle, condition nécessaire à la crédibilité académique de l’encyclopédie.

Les membres du comité scientifique assurent le sérieux général de l’encyclopédie et conseillent les membres du comité éditorial dans le choix des entrées et des auteurs de l’encyclopédie.

En février 2020, douze nouveaux articles sont publiés.
Les articles Académiques (A) présentent de manière approfondie une notion ou un auteur. . 
Les articles Grand Public (GP) donnent un aperçu général d’une notion ou d’un auteur. 
– Abélard (A), par Roxane Noël, Université de Cambridge
– Art (A), par Constant Bonard, Université de Genève, et Steve Humbert-Droz, Université de Fribourg
– Croyance religieuse (A), par Roger Pouivet, Université de Lorraine
– Hume (A), par Claire Etchegaray, Université de Paris-Nanterre
– Modalités (A), par Salim Hirèche, Université de Genève
– Plaisir (A), par Antonin Broi, Université Paris-Sorbonne
– Pseudoscience (GP), par Stéphanie Debray, Université de Lorraine
– Reid (GP), par Angélique Thébert, Université de Nantes
– Ressentiment (A), par Sébastien Aeschbach, Université de Genève
– Revenu universel (A), par Pierre-Etienne Vandamme, Université catholique de Louvain
– Technique (A), par Jean-Yves Goffi, Université de Grenoble-Alpes
– Théorie scolastique du signe (A), par Hélène Leblanc, Université de Genève


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.