CallFront : Rassembler des corpus de calligraphies en caractères arabes, mercredi 13 décembre, 10h-12h30, ENS Ulm (V. Thérouin & M. Durocher)

“Rassembler des corpus de calligraphies en caractères arabes : description des écritures, modélisation des données et construction des outils numériques dans le cadre du projet CallFront”

Maxime Durocher (Maître de conférences – Archéologie et histoire de l’art des mondes de l’Islam), Vincent Thérouin (doctorant SU – UMR 8167)

Séminaire Les liens qui font les Humanités numériques
Mercredi 13 décembre, 10h-12h30 en Salle Berthier (29 rue d’Ulm, 75 005 Paris)
–> Entrée libre et petit-déjeuner offert

Le mercredi 13 décembre prochain, le séminaire Les liens qui font les humanités numériques accueillera une présentation à deux voix du projet CallFront, consacré à l’étude des styles calligraphiques en caractères arabes, nés dans la péninsule Ibérique, le Maghreb, l’Afrique subsaharienne, l’Anatolie, les Balkans, l’Inde, l’Asie du Sud-Est et la Chine.

Voici un extrait de la description du projet que l’on trouve en version intégrale sur son carnet Hypothèses :

“Durant les périodes médiévale et moderne, l’usage de la calligraphie en caractères arabes s’est étendu à toutes les langues transcrites dans l’alphabet arabe et ses variantes, donnant naissance à une multitude de styles sur des supports extrêmement variés.

Dans les territoires éloignés du berceau historique de la civilisation islamique où ont été établies les règles de la calligraphie en caractères arabes dite classique, les développements de la calligraphie se distinguent du canon et semblent suivre des règles différentes. Ces régions sont dénommées « frontières » du monde islamique, tant pour souligner cette distance géographique par rapport au centre historique, que leurs rapports intenses avec d’autres communautés culturelles et linguistiques, ainsi que d’autres systèmes d’écritures.

Pour documenter et comprendre la fabrication et l’usage de la calligraphie en caractères arabes dans l’ensemble de ces régions, sur un temps long, le projet Calligraphies en caractères arabes dans les zones frontières du monde islamique (CallFront) réunit des spécialistes issus de différentes disciplines (histoire, histoire de l’art, codicologie, anthropologie, paléographie, épigraphie et archéologie) dont les travaux portent sur ces écritures.

CallFront s’appuira sur un corpus numérique partagé par l’ensemble des membres du consortium, avant une mise en ligne à destination du public en 2025. Développé grâce au système de gestion de contenu open-source Omeka-S, ce corpus est hébergé par la TGIR Huma-Num. Il s’appuie sur les résultats de la phase exploratoire du projet (2020-2022) qui a permis d’établir des protocoles de description à la base d’une ontologie de la calligraphie en caractères arabes.”

(Source : https://callfront.hypotheses.org/le-projet)


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
egayoso (29 novembre 2023). CallFront : Rassembler des corpus de calligraphies en caractères arabes, mercredi 13 décembre, 10h-12h30, ENS Ulm (V. Thérouin & M. Durocher). Le carnet du Guichet. Consulté le 25 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/ox8s


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search